archeologie.chartres.fr

Sous la médiathèque

Sous la médiathèque l'Apostrophe

 

Sous l'actuelle médiathèque L'Apostrophe, à l'angle des rues Maurice Viollette et Koenig, des artisans gaulois travaillent la métallurgie du fer à la fin du Ier siècle avant J.-C.

A la période antique jusqu'au IIIe siècle, les gallo-romains installent une voie empierrée qui dessert des maisons (depuis le site du Cinéma jusqu'au site rue D.Casanova). Des jetons, des monnaies, de la vaisselle et des déchets culinaires reflètent leur vie quotidienne. Le quartier délaissé devient une décharge publique pendant plusieurs siècles.

Au XIIIe siècle, à proximité des fosses, s'installe le marché aux cochons. Le gardien de la place y construit sa bicoque en bois. De la vaisselle, quelques boucles, fermaux, pince-curette... et même un fragment de stèle funéraire ont été jetés dans ce dépotoir par les habitants de ce quartier modeste.

Nivelé au XVIIIe siècle, l'espace sert de marché aux chevaux au XIXe siècle. En 1928, l'Hôtel des Postes y est construit par Raoul Brandon, puis transformé en médiathèque en 2006 par Paul Chemetov.

Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Imprimer la pageConvertir au format pdf

Sur radio Grand Ciel

Ecoutez l'émission
Histoire et Mémoire