archeologie.chartres.fr

Sous le cinéma

 

Sous l'actuel complexe cinématographique "Les enfants du Paradis", les vestiges s'étalent sur plus de quatre siècles depuis la fin de la période gauloise jusqu'à la fin de la période gallo-romaine.

Une nécropole gauloise - 1er siècle avant J.-C.
Des enclos, délimités par des fossés, et des crémations, en urne et en fosse, correspondent à une nécropole gauloise. Dans les urnes, les restes humains brûlés étaient posés sur des fibules ayant appartenu au défunt. Plusieurs fosses contenaient des vases miniatures interprétés comme des offrandes faites lors des cérémonies funéraires.

Un quartier artisanal - 1er siècle après J.-C.
Après l'abandon de la nécropole, des voies sont construites et des artisans s'installent aux abords de ces rues. Un quartier artisanal se développe. Des métallurgistes utilisent des foyers, des outils comme des creusets, des marteaux... et laissent des déchets propres à leur activité.

Un quartier résidentiel - fin du 1er siècle après J.-C.
Le quartier prospère. Les particuliers construisent des maisons plus spacieuses. Certaines sont équipées de bains privés munis d'hypocaustes (chauffage par le sol). De nombreux objets de parure et de toilette confirment le soin que les gallo-romains accordaient à leur apparence. Vers le milieu du 3e siècle après J.-C., le quartier est peu à peu abandonné.

Les recherches archéologiques

 

 

Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Imprimer la pageConvertir au format pdf