Qui sommes-nous ?

Le service municipal d’archéologie (de 2003 à 2005)

En 2001, le maire de Chartres nouvellement élu, M. Jean-Pierre GORGES, commande à son directeur des Services Techniques un audit sur le fonctionnement de l’archéologie. L’étude du dossier le convainc de créer un véritable service archéologique. En mai 2003, les quatre personnes de la Maison de l’Archéologie, salariées de l’ADAUC, et les deux agents de la Ville, sont réunies au sein du service municipal d’archéologie.

 

De 2003 à 2005, les six personnes du service Archéologie ont, d’une part, “pris leurs repères“ au sein des services municipaux, d’autre part, assisté l’équipe de l’Inrap  qui réalisa les deux premières tranches de l’opération Cœur de Ville (place des Épars et boulevard Chasles, responsable scientifique H. SELLÈS). Dans le cadre d’une convention signée entre la Ville et l’Inrap (délibération n° 03/221 du 24 octobre 2003), furent réalisés le traitement et l’inventaire de l’ensemble du mobilier issu des fouilles (plus de 760 caisses), la mise en place et le développement, pour l’équipe de l’Inrap, de la base de données SysDA, la diffusion des principaux résultats auprès du public (plaquettes, articles, conférences) et l’accueil, dans les locaux du service, d’une exposition (“Brut de fouille“), de juillet 2005 à octobre 2006. De plus, en 2004, la Ville a recruté 31 contractuels pour des durées allant de quelques mois à trois ans pour compléter l’équipe dirigée par H. SELLÈS.

L'actualité du service Archéologie