Nos découvertes : vestiges et collections

La Porte Guillaume et sa barbacane

LES FORTIFICATIONS DE CHARTRES AU MOYEN-ÂGE


Entre le XIIe et le XVe siècle, Civitas Carnotum (Chartres) est une petite ville de 8 000 à 10 000 habitants. Elle couvre environ 60 hectares, soit trente fois moins que de nos jours.

À partir de 1181, Chartres est protégée par une enceinte percée de huit portes et d’un certain nombre de poternes. Ses limites suivent le cours des actuels boulevards sur 3 400 mètres de longueur. Le comte de Chartres Thibaud V et l’évêque Pierre de Celle partagent les frais de construction, vraisemblablement sous la pression du royal neveu de Thibaud, Philippe Auguste.

La fortification fait suite à une première enceinte resserrée autour de la cathédrale et du château comtal datée du IXe siècle. L’extension permet d’englober des bourgs qui se sont développés à l’extérieur de celle-ci, parfois avec leur propre fortification sommaire, autour des églises ou le long de la rivière. Elle intègre aussi l’abbaye Saint-Père, fortifiée depuis 1069.

Dès le XVe siècle, les probables palissades de bois qui constituent l’enceinte sont remplacées par des murs en calcaire et en silex. La plupart des portes sont reconstruites et agrandies telle la Porte Guillaume.

 

A first fortification around the cathedral and the count’s castle was built in the 9th century. It was completed from 1181, by an enclosure pierced by eight doors and several posterns, to protect Chartres. From the 15th century, the wooden palisades that probably made up the enclosure were replaced by limestone and flint walls. Most of the doors were rebuilt and enlarged, as was the Porte Guillaume.

LA PORTE GUILLAUME ET SA BARBACANE

La première porte Guillaume est édifiée lors de la construction de l’enceinte urbaine, vers la fin du XIIe siècle. Cet édifice de plan carré est isolé des faubourgs par un fossé en eau.

Lors de la guerre de Cent Ans, au XVe siècle, elle est reconstruite pour être adaptée aux progrès de l’artillerie. À la fin du XVe siècle, une barbacane complète ce système défensif. Son rôle sera prédominant jusqu’au XVIe siècle.

À partir du XVIIe siècle, des maisons et des ateliers sont construits à l’intérieur de la barbacane. Au XVIIIe siècle, les ponts de pierre remplacent les ponts de bois et la nouvelle entrée est placée dans l’axe de la porte.

 

The first Guillaume gate was built during the construction of the city wall, towards the end of the 12th century. At the end of the 15th century, a barbican completed this defensive system.

 

 

Qu’est ce qu’une barbacane ?

Le mot barbacane vient de l’arabe báb albaqqára qui signifie « passage pour les bouviers ». Les Francs ont découvert ce dispostif lors des attaques contre les forteresses turques et arabes, durant les Croisades. Ils en ont alors rapporté l’usage en Occident chrétien au cours du XIIe siècle.
La barbacane est un ouvrage fortifié, parfois isolé par des fossés, placé devant l’entrée principale d’un château ou d’une ville. Elle a pour fonction de défendre l’entrée et de contrôler l’identité des usagers. L’entrée d’un château ou d’une ville constitue en effet son point faible.

La barbacane de la porte Guillaume est un îlot artificiel fortifié, séparé de la ville et des faubourgs par des fossés. Le fossé ouest a été creusé vers 1185 et le fossé est en 1415. La barbacane mesure en moyenne 34 mètres de long sur 10 mètres de large, soit une superficie approximative de 340 m2. Son rôle sera prédominant jusqu'au XVIe siècle.

 

D'une menace de destruction à un classement au titre des Monuments Historiques

Au XIXe siècle, des projets d’urbanisme menacent la barbacane et ses fossés. Ceux-ci sont sauvés par l’intervention des membres de la Société archéologique d’Eure-et-Loir. La porte est classée Monument Historique en 1852 et la barbacane en 1911. Au fil des siècles, cet ensemble subit de nombreux réaménagements et modifications jusqu’à sa destruction par l'armée allemande dans la nuite du 15 au 16 août 1944.

 

Over the centuries, this complex underwent numerous rearrangements and modifications until it was destroyed by the German army on the night of August 15th to 16th, 1944.

Les recherches archéologiques

Les fouilles de la porte Guillaume et sa barbacane ont été prescrites par les services de l’État dans le cadre du projet de reconstruction de ce monument historique. Elles ont été réalisées par la direction de l’Archéologie de Chartres métropole.

Chronologie des fouilles de la barbacane

De 2010 à 2013, ce site a été fouillé plusieurs mois par an et a accueilli de nombreux stagiaires issus de différentes universités françaises et européennes.
2010 : étude de la partie sud (niveaux modernes et industriels – du XVIIe au XXIe siècle)
2011 : étude des parties nord et sud (du XVe au XVIIe siècle)
2012 : étude de la partie sud (niveaux médiévaux du VIe au XIIe siècle)
2013 : étude de la partie sud (niveaux antiques - du Ier au IVe siècle)
Les résultats

En savoir plus