Nos découvertes : vestiges et collections

Exposition Les mille et une couleurs d'Autricum

En 1993, l’exposition « Maisons d’Autricum » révèle, pour la première fois, la richesse des fresques antiques chartraines avec la présentation des riches décors de la place des Épars.

Depuis, les découvertes de vestiges de peintures antiques se multiplient dans tous les quartiers, au fil des opérations archéologiques, entrainant ainsi la collecte de dizaines de milliers de fragments.

Couleurs éclatantes avec multiples nuances de rouge, de bleu ou de vert, motifs subtils, scènes figurées ou graffiti de gladiateur apparaissent régulièrement sous l’œil attentif des archéologues.

D’une variété exceptionnelle, ces nouvelles trouvailles confortent l’image d’une Autricum colorée et flamboyante qui compte parmi les villes de Gaule du nord les mieux documentées dans le domaine de la décoration pariétale antique.

Patiemment les archéologues reconstituent, un à un, les puzzles géants composés des décors fragmentés dès l’Antiquité. Reconstitution de jolis motifs isolés, de scènes incomplètes mais compréhensibles, ou bien souvent de décors trop lacunaires pour être compris, jalonnent le travail des toichographologues.

Parfois la chance sourit et une découverte exceptionnelle bouleverse le classement honorifique du plus beau ou plus complet décor antique d’Autricum.

Après les beaux ensembles de la place des Épars en 2004, du Cinéma en 2005 et du boulevard de la Courtille en 2012, l’îlot Casanova révèle, à son tour, d’épatants et majestueux décors en 2013.

Ces fresques, la plupart inédites et issus d’opérations d’archéologie préventive récentes, sont présentées dans l’exposition « Les mille et une couleurs d’Autricum ». Combinant panneaux restaurés, plaques simplement stabilisées dans un but d’étude, restitution à taille réelle ou motifs isolés, l’exposition invite à une immersion dans l’ambiance et l’atmosphère colorée et raffinée des domus ou bâtiments publics d’Autricum.

Venez observer un prêtre d’Isis, admirer la barbe hirsute du dieu Océan, saluer l’Empereur, reconnaître de nombreux animaux exotiques ou fantastiques, contempler les 9 m² restitué du somptueux décor de l’îlot Casanova et revivre des combats de gladiateurs !

Vous découvrirez dans les pages ci-dessous une sélection de quelques objets présentés dans le cadre de cette exposition qui présente les thèmes suivants :

- Une énigme de plus de 30 ans !

- Et Océan retrouva sa place…

- Du puzzle géant au décor restitué

- Mégalo ces Romains !

- "Une maison vaste, magnifique, éclairée de toutes parts et comme fleurie de peintures" - Lucien de Samosate (De Oeco, 1)

- Des animaux fantastiques !!!

- Entre économie et raffinement