Outils et services

Un site d'intérêt international !

Agenda

03 décembre 2021

La campagne de fouille 2021 du sanctuaire gallo-romain de Saint-Martin-au-Val s’est achevé le 25 octobre 2021. Au fil des années, ce site ne cesse de surprendre et d’émouvoir par la richesse de ses vestiges conservés depuis plus de 2000 ans et révélateurs de l’importance religieuse de la capitale de la cité des Carnutes à l’époque antique.

Un site d’exception

Depuis juin 2021, une équipe de cinq archéologues de la direction de l’Archéologie de Chartres métropole a repris les recherches en façade du grand sanctuaire antique afin d’achever la mise au jour d’un bassin exceptionnellement bien conservé et à l’intérieur duquel une découverte d’ampleur nationale sommeille depuis 2000 ans. En effet, suite à un incendie à la fin du IIIe siècle apr. J.-C., la charpente et le plafond qui surplombaient ce bassin se sont effondrés dans l’eau de ce dernier, éteignant par la même occasion les flammes. L’immersion de ces éléments en bois dans une milieu gorgé d’eau a par la suite permis d’offrir un écrin de conservation idéal à ces éléments qui serviront désormais de référence nationale au vu du caractère rarissime de cette découverte. Cette dernière offre en effet un témoignage exclusif sur le savoir-faire, l’ingéniosité et le raffinement des artisans gallo-romains.

Un plafond à caisson décoré

Interprétés dans un premier temps comme des éléments de charpente, les restes d’un splendide plafond à caissons en bois peint et sculpté ont par la suite rapidement été identifiés. Ce plafond, à l’état de conservation remarquable, est constitué de caissons hexagonaux et losangiques juxtaposés en un dessin géométrique complexe. Chaque compartiment est composé de cadres moulurés ornés de décors frises florales finement ciselées et déclinées sur 3 à 4 registres de profondeurs. Le fond de chaque caisson est quant à lui occupé par un décor central de feuilles d’acanthe en haut-relief.

Une découverte d’ampleur internationale

Au vu de son intérêt majeur, cette découverte archéologique majeure a été relayé par des nombreux médias locaux et nationaux, qui se sont déplacés à l’occasion d’une visite sur place du Président Jean-Pierre Gorges et du Conservateur Régional de l’Archéologie. L’intérêt de préserver ce site et de le rendre accessible au public a d’ailleurs été réaffirmé à cette occasion. Pour l’heure, les archéologues s’attèlent à traiter toutes les informations recueillies au cours cette campagne. Une dernière année complémentaire de fouille sera réalisée l’été prochain afin de préciser certaines datations et de connaître le plan complet de ce bâtiment

 

Pour plus d'informations sur le site, cliquez ici