Vos rendez-vous !

Journées de l'Archéologie

Vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 juin 2019, événement national du ministère de la Culture, coordonné par l’INRAP (Institut National de Recherche Archéologique Préventive).


Visite de nombreux sites archéologiques et animations pour toute la famille !

Les archéologues de la Ville de Chartres dévoilent les dernières découvertes des chantiers en cours de fouilles et proposent des animations autour de l'archéologie pour toute la famille !

> Gratuit


Sanctuaire gallo-romain de Saint-Martin-au-Val

Visites guidées du sanctuaire monumental à 10h30 (le dimanche), 14h30, 15h30 et 16h45.

A la découverte de l'anthropologie : ateliers de 18 mois à 99 ans pour s'initier à l'archéologie et l'anthropologie. Caisson de fouille, Reconnaissance d'ossements, reconstitution de squelette : devenez un véritable anthropologue le temps du week-end !


Conférences aux Abbayes Saint-Brice (salle B2)

La femme-tronc de Poisvilliers par Dominique Joly (ancien directeur de l'Archéologie de la Ville de Chartres)

En juin 1944, l'annonce de l'arrivée des troupes allemandes en Eure-et-Loir déclenche un exode massif des populations. Le petit village de Poisvilliers, au nord de Chartres, est désert durant plusieurs semaines. Après le retour de ses habitants, une tombe est découverte dans un jardin. Une croix porte l'inscription "18.6.40. Ici dort une femme française abattue par les soldats colonials (sic) français trouvée et enterrée par les soldats allemands".

Le préfet en poste à cette époque est Jean Moulin. Il subira le 17 juin, une tentative d'intimidation afin de signer un papier reconnaissant que les troupes coloniales françaises se sont livrées à des atrocités sur les populations françaises. Il ne signera pas ce document et de cet épisode éprouvant restera l'ouvrage "Premier combat" publié à titre posthume par sa soeur Laure Moulin.

Mais qui est donc l'inconnue de Poisvilliers ?

Comment l'archéologie dénoue les fils entrecroisés de ces événements dramatiques ?

> Samedi 15 juin et dimanche 16 juin à 16 h

> Abbayes Saint-Brice salle B2

 

Mourir à Chartres par Stéphane Hérouin (anthropologue à la Direction de l'Archéologie de Chartres Métropole)

Quand les squelettes nous parlent... L'étude des sépultures permet à l'anthropologue de mieux connaître les populations vivantes àune période donnée et de cerner les pratiques funéraires et leur évolution au cours du temps. Ce dernier aspect sera développé pendant cette conférence à partir de nombreux exemples chartrains.

> Dimanche 16 juin à 14h30

> Abbayes Saint-Brice salle B2


Site de l'Enclos et la Couture (derrière le Leclerc Drive de Mainvilliers) - Rue Gro Harlem Brundtland à Mainvilliers

Ce chantier est fouillé en partenariat avec l'INRAP.

Le site ouvre ses portes au public avec des visites guidées menées par les archéologues (départ tous les 1/4 d'heure environ).

Le samedi, l'association Les forges d'Autricum viendra faire une démonstration de forge dans le but de reconstituer un chenêt gaulois mis au jour sur place.

> Vendredi 14 juin de 9 h à 15h45 : visites réservées aux scolaires (réservations au 06 86 58 73 95)

> Samedi 15 juin de 9 h à 17 h


Site du Clos de l'Ouche à Mignières

Visites commentées du site en cours de fouilles par les archéologues.

> Vendredi 14 juin et dimanche 16 juin : de 14 h à 16 h

> Samedi 15 juin :  de 10 h à 18 h

> Entrée voisine du 6 rue aux Juifs à Mignières

Autour des Journées Nationales de l'Archéologie

Conférence dans le cadre des jeudis du Musée

La statuaire de Saint-Martin-au-Val et les représentations des divinités antiques par B. Bazin et P. Bihouée

Après une présentation des découvertes sculptées emblématiques du sanctuaire de Saint-Martin-au-Val par Bruno Bazin de l'a Direction de l'Archéologie, Philippe Bihouée révélera des exemples des représentations des divinités gréco-romaines présentes au sein des collections du Musée des Beaux-Arts.

>Musée des Beaux-Arts de la Ville de Chartres à 18 h
>Gratuit