Outils et services

Actualités

22 novembre 2022

Dans le cadre de l'exposition "Histoire(s) de sorcellerie", le Musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Évreux expose un des vases aux serpents de la cave au magicien de Chartres, un prêt de la Direction de l'archéologie de Chartres Métropole et du Service Régional d'Archéologie Centre - Val de Loire.

Ce vase-cratère datant de l'Antiquité gallo-romaine présente un curieux décor en relief. Parmi les différents motifs visibles, trois figurines serpentines ondulent depuis la partie inféreieure de la panse jusqu'au rebord supérieur de la céramique, appelé la "lèvre". Les vases-cratères sont des objets utilitaires très répandus durant l'Antiquité. On pouvait s'en servir pour mélanger de multiples ingrédients et réaliser des breuvages à base d'hydromel. Cependant, ce vase a une toute autre fonction ... bien plus mystique !
C'est en effet son contexte de découverte qui nous met sur cette piste. En 2005, ce vase est exhumé lors de la fouille d'une domus (maison urbaine) de la ville gallo-romaine d'Autricum, la Chartres antique. Cette domus fut détruite par un incendie survenu entre le Ier et le IIe siècle de notre ère. Cependant, la fouille a révélé dans la cave de la maison de nombreux objets, dont un turibulum (brûle-encens) porteur d'inscriptions appelant les divinités à oeuvrer au profit de leur gardien, un certain Caïus Verius Sedatus ! Le brûle-parfum, un couteau et trois vases-cratères dont cette céramique, composeraient ainsi l'attirail de ce magicien gallo-romain. Objets cultuels, ils seraient employés lors de sacrifuces ou pour jeter des sorts ! À votre avis, que pouvait contenir ce vase ?
 


Ce vase-cratère est à découvrir dans l'exposition "Histoire(s) de sorcellerie" visible au musée d'Art, Histoire et Archéologie d'Evreux jusqu'au 19 février 2023.